Compte rendu de l’AG à la FST de Nancy, 24 avril 2019

Compte rendu de l’Assemblée Générale à la Faculté des Sciences et Technologies de Nancy, 24 avril 2019

 

Environ 80 personnes sont présentes dans l’A5 de la FST à partir de 12h30.

1) Tout d’abord un récapitulatif des actions liées à l’inauguration de l’Institut Jean Lamour du 5 avril et de la venue de la ministre à cette occasion est donné.

Anecdote : le Préfet également présent a fait une remarque au Directeur de l’IJL pour avoir porté le carré rouge, manquant ainsi selon lui à son devoir de réserve.

Différents moments ont ponctué cette journée, notamment :

  1. a) Échange entre la ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche F. Vidal et le Conseil Scientifique de l’Université de Lorraine autour de la loi de programmation pluriannuelle de la recherche, ce qui a été l’occasion de solliciter Mme la ministre sur le projet « Bienvenue en France » :
  2. i) il lui a été ainsi rappelé que par exemple à l’IJL c’est 60 % de doctorants extra-communautaires et que bien que les doctorants soient désormais hors du champ d’application de l’arrêté celui-ci constitue néanmoins toujours une mise en péril de la recherche par l’atteinte portée aux masters.
  3. ii) crise de confiance : la ministre sollicite par exemple le CNESER pour avis mais celui-ci n’est pas pris en compte, ce qui induit donc un problème de confiance (d’autres entités ont également émis des avis négatifs, telles que la CPU, des commissions, département, secteurs etc. via des motions, diverses mobilisations …)

L’une des réponses fournie par la ministre est de nous dire que nous n’avons qu’à valoriser les formations scientifiques ! C’est néanmoins quelque chose que nous faisons déjà depuis de nombreuses années !!

  1. b) Sollicitations de A. Rossinot (président de la métropole du Grand Nancy) et M. Klein (Président du conseil départemental de Meurthe-et-Moselle) montrant sans ambiguïté leur opposition ferme au décret.

La ministre agacée par ces remarques indique refuser de se sentir comme aux séances de questions au gouvernement en étant obligée de répondre aux injonctions portées par les deux présidents. Elle les enjoint d’ailleurs à relire le projet. C’est le moment choisi par la ministre pour nous présenter la règle des trois tiers. Nouvel élément de communication a priori…

  1. c) Entrevue de la ministre avec une délégation composée du doyen, de deux collègues enseignants chercheurs du collectif QSFSP et de trois étudiants

Conclusion de la ministre : il y a trop d’étudiants dans le supérieur, valoriser l’apprentissage

Désengagement de l’état, financement par le privé

Assez peu d’opposition du président de l’UL Pierre Mutzenhardt au projet de la ministre

2) Présentation de Thomas Stoll (Président commission d’admission portail Math-Info Nancy Metz) et Gérald Tenenbaum sur la manipulation des chiffres sur Campus France

Voir sa présentation et les 4 textes, voir côté légal / iniquité ?

http://qsfsp.ovh/index.php/2019/04/07/frais-dinscription-une-manipulation-sur-campus-france/

http://qsfsp.ovh/index.php/2019/04/08/frais-dinscription-une-manipulation-sur-campus-france-ii/

http://qsfsp.ovh/index.php/2019/04/10/frais-dinscription-une-manipulation-sur-campus-france-iii/

http://qsfsp.ovh/index.php/2019/04/23/frais-dinscription-une-manipulation-sur-campus-france-iv/

 

La pétition à signer : https://www.change.org/p/mme-la-ministre-fr%C3%A9d%C3%A9rique-vidal-frais-d-inscription-%C3%A0-l-universit%C3%A9-non-%C3%A0-la-manipulation?recruiter=947744638&utm_source=share_petition&utm_medium=copylink&utm_campaign=share_petition

3) Discussion

L’ambiguïté du texte de l’arrêté sur la notion de discontinuité des études pour ne pas être concerné : demander une clarification à la ministre.

En effet la ministre a toujours dit que les étudiants déjà en France ne seraient pas touchés mais le texte du décret est (volontairement?) flou sur la notion de discontinuité (changement de cycle?, changement d’université?, redoublement?, année sabbatique ?) ; dès l’année prochaine des présidents d’université favorables à une augmentation pourraient-il faire payer, par exemple, les étudiants de L3 qui passeraient en Master1 en arguant une “discontinuité” ?

4) Moyens d’action

Rejoindre la lutte contre la réforme lycée et premier degré (« école de la confiance ») ; ce jeudi à 18h au Mac Carthy le collectif de lutte contre la réforme du lycée se réunit, il pourrait être intéressant de se joindre à eux pour discuter.

Rejoindre les manifestions nationales, notamment celle du 1ier mai.

Communication sur les mensonges etc et la vraie stratégie du gouvernement

Contacter les autres responsables de commissions d’admission

Sondage des collègues : êtes-vous pour ou contre l’arrêté ?

Beaucoup d’étudiants étant en exam ou stage, le nombre de personnes présentes en AG est plus faible ; on propose d’espacer les AG

Il est souligné l’importance de garder du lien, par exemple en organisant des pique-nique etc au rythme des dates de mobilisation nationales (pas forcement organiser des AG formelles chaque semaine)

La prochaine AG est le 9 mai à 12h15

1ier mai : rassemblement place Dombasle pour participer à la manifestation prévue par les organisations syndicales.

Manipulation_Campus-France.pdf

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *